Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:33

 

Je suis de retour à la maison pour moins de 36h( Une seule nuit est autorisée par la sécurité sociale) après une semaine assez fatiguante mais motivante. Nous ne sommes que 2 hospitalisées pour ce stage de réhabilitation respiratoire. Nous nous entendons bien.D a eu une vie passionnante de voyages mais une bronchite mal soignée  quand elle vivait en Egypte lui a déclenché un asthme sévère qui l'handicape grandement dans la vie courante. En salle de kiné, je rencontre d'autres pathologies respiratoires comme ce fumeur ( Le bras couvert de 2 patchs) qui attend qu'on lui enlève un poumon et ne sort pas du bâtiment de peur de craquer sur une cibiche. Il y a cette toute petite femme menue sous oxygène qui ouvre grand la bouche pour respirer. Là, j'ai pas aimé parce que je me doute que c'est une projection sur mon avenir et j'ai peur. Pourvu que je trouve quand il le faudra un médecin comme celui du livre de Martin Winckler dans ' En souvenir d'André'.

Ma première lecture du séjour. Merci ma grande fille.

Résumé : Le narrateur a été l'un des premiers médecins, dans un pays européen non précisé, à assister les personnes qui demandaient à mourir – clandestinement d'abord, puis plus ouvertement, à mesure qu'une certaine tolérance s'installait et que les lois s'adaptaient à la situation. Après avoir maîtrisé les techniques qui permettent aux hommes et aux femmes de quitter la vie sans souffrance et sans angoisse, il a découvert, au gré de son histoire personnelle, que cette assistance technique ne suffisait pas. Que l'accompagnement d'une personne qui a décidé de mettre fin à ses jours passe par une démarche personnelle plus profonde. Et que cet accompagnement, d'autres que les médecins peuvent l'assurer. Au moment où lui-même se retrouve en fin d'évolution d'une maladie mortelle, le narrateur raconte son histoire – et livre pour la première fois son secret – à un interlocuteur invisible et silencieux, choisi pour des raisons qui seront révélées à la toute fin du récit.

Vous avez dû remarquer que le thème de l'euthanasie m'intéresse. J'ai été soignante dans une autre vie et confrontée à la déchéance morale et physique de certains patients. La vie ne vaut pas le coup d'être vécue dans certaines conditions.
Tous les jours donc, j'ai kiné , 'sport' ou gymnastique respiratoire ou atelier du souffle et des cours d'éducation thérapeutique. des intervenants comme diététicien , pyschologue et assocations nous accompagnent aussi.
Je suis motivée car j'ai pleinement conscience de ma maladie évolutive et du bénéfice que je vais tirer de ces 4 semaines.
Notre infirmière spécialisée nous aide dans la douceur et l'empathie à vivre  au mieux avec notre insuffisance respiratoire et face aux autres.  Nous avons ce qu'elle appelle ' Les maladies invisibles' .Elle a un test particulier à proposer aux gens qui ne comprennent pas, doutent parfois ( J'entends souvent des réflexions comme on ne dirait pas  que tu es malade à te voir ! ), ne savent pas ce que ressent un insuffisant respiratoire ( Dans notre cas, à D et moi, nous souffrons de dyspnée d'effort) .
Cette infirmière recommande ce test aux infirmières qui travaillent en pneumologie.Mieux comprendre pour meiux soigner.
Mettez -vous une pince sur le nez , bouchez-vous un côté de la bouche avec du scotch . Dans le côté de la bouche resté libre, mettez-vous une paille. Ainsi équipé, montez un
escalier!
Maintenant, je vais profiter de ma petite permission ...
Bises à tous et toutes. Portez-vous bien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Léonor 13/03/2013 10:54


Coucou ma belle, je pense très souvent à toi et ton "test" est très parlant - donc maintenant quand je pense à toi, c'est avec un peu plus de réalisme. Pourvu que ton séjour soit efficace et que
tu en tires le maximum de bénéfice et de capacité respiratoire.


Bravo pour le beau pastel :-) et gros bisous amicaux

Solange 11/03/2013 20:40


J'espèere que cet entrainement t'aportera beaucoup de bien-être.

BonH 11/03/2013 14:31


Coucou, ma copine...


Contente que tu aies trouvé quelqu'un de sympa et de "riche" culturellement pour partager ce stage.


Le test proposé est méga efficace pour comprendre ton quotidien...


Je te souhaite une bonne semaine, avec plein de petits moments intéressants, pour rendre ces instants "apprentissage" un peu plus faciles...


Je t'embrasse, et pense à toi...


:)) Françoise


 

christiana 11/03/2013 10:58


J'ai fait le test. Mon compagnon qui m'a regardé monter l'escalier m'a prise pour une folle mais je lui ai dit que ce n'était pas de la folie mais de la solidarité!

Quichottine 09/03/2013 22:36


L'infirmière a raison... c'est la seule façon de comprendre ce qui se passe...


Profite au mieux de cette permission.


Douce et belle soirée.